La vallée de l’eau à la croisée des chemins entre Montauban, Albi et Toulouse

Nos espaces Naturels Sensibles

Val’Aïgo est une destination nature, soucieuse des questions environnementales. Nos Espaces Naturels Sensibles (ENS), sont là pour permettre aux visiteurs d’observer la faune et la flore, de se reconnecter avec l’espace naturel. Ce sont des zones dites fragiles ou menacées. Espaces de transition entre la terre et l’eau, les zones humides constituent un réservoir de vie pour de nombreuses espèces animales et végétales et assurent des services indéniables en protégeant des crues et des sécheresses.

Val’Aïgo possède deux Espaces Naturels Sensibles qui sont de véritables habitats pour la biodiversité : la forêt de Buzet et les lacs de Layrac.

Plus d’informations sur les Espaces Naturels Sensibles de Haute Garonne : https://www.haute-garonne.fr/service/les-espaces-naturels-sensibles-ens

Un pique-nique, une couverture, des jumelles, et une bonne dose de patience, vous voilà parés pour vous rendre aux lacs de Valette et passer une belle journée à observer la nature.

Arrivé sur place, il faut avant tout bien choisir l’endroit : plat pour que les bouteilles d’eau (ou autre) ne tombent pas à la renverse, touffu pour s’allonger et profiter de cet instant de calme et de silence, ouvert sur le lac pour avoir une vue dégagée et observer à votre aise*.

Oh, on a failli oublier ! Prendre aussi des jeux de société, ou prévoir de faire un colin maillard avec les plus petits, sont des astuces qui vous permettront d’attendre que M. Héron veuille bien montrer le bout de son bec.

l’info des habitués :

*Ici on vous livre notre petit secret sur le lieu d’observation idéal aux lac de Valette : De la Mairie de Layrac-sur-Tarn prendre la D22 direction Mirepoix-sur-Tarn > à 1,3 km tourner à droite chemin de rouzet > à 550m tourner à nouveau à droite chemin des lacs > aller jusqu’au croisement et s’arrêter sur le bord du chemin… …. 43°49'25.2"N 1°33'22.1"E

Vous vous êtes peut-être toujours demandés quels bruits pouvaient bien faire les arbres lorsqu’ils parlent entre eux. Nous avons la réponse, et si vous souhaitez la connaître, voici ce qu’il faut faire :

rendez-vous aux portes de la Forêt de Buzet par une fin de journée ensoleillée, c’est le moment idéal pour les écouter : bercé par cette douce chaleur de fin d’après-midi, et émerveillé par la danse des rayons du soleil couchant perçant à travers la cime des arbres.

Les beaux jours de l’automne ont  aussi leurs mots à dire quand toutes les feuilles recouvrent le sentier : il est très agréable de se promener sur le chemin et de ressentir le bruissement des feuilles séchées sous ses pas. Vous n’avez qu’une envie, vous faire tout léger pour ne pas abîmer ce tapis éphémère.

Chemin faisant, vous apercevrez au détour d’un virage des transats en bois. C’est là qu’il faut s’arrêter.

Rien de plus facile : on s’allonge, on se décontracte, on observe et surtout on écoute. Chuuuuuutt…. Ils parlent !

La Forêt de Buzet est le jardin de bien d’autres découvertes : des cabanes en bois qui se transforment bien souvent en forts imprenables où il faut aller délivrer la princesse; La Maison de la diversité pour les assoiffés de connaissance; Les innombrables sentiers où par instant on se demande où ils peuvent bien nous mener.